Matoub Lounes

Lounès Matoub est dans ses textes le narrateur qui épanche ses douleurs et joue le rôle tragique de sa propre histoire. En ce sens, son art est au cœur de la douleur de son époque. Matoub a célébré sa Kabylie natale et aimé profondément l’Algérie. Il est de cette génération de chanteurs que l’écrivain Kateb Yacine a qualifié de «Maquisards de la chanson». Courageuse et téméraire, sa voix est au cœur de l’actualité brûlante et au plus intime de l’esprit des montagnards. Matoub lounes a capté en véritable poète populaire les préjugés et les désirs de la majorité. Il avance sur le devant de la scène de la vie et du spectacle en combattant. Son armure est sa voix, son mandole et les épreuves imprimées dans sa chair, dans une société qui admire et s’incline devant le courage et le sacrifice. Il a donné sa voix, son corps, son esprit, sa vie, à une région qui continue et qui ne cessera jamais de l’admirer, lui qui a rêvé d’une Algérie plurielle et moins cruelle envers ses enfants. L’Algérie, qu’il n’a jamais voulu quitter malgré la facilité matérielle qu’il pouvait avoir en exil, est à la fois sa réussite et sa perte. Les armes à la main, il est mort. Ses rimes et sa voix retentissent encore.

https://izzoran.com/accueil-matoub-lounes/